Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 14:57


SUEDOISES :   cliquez sur l'image


Apigné Théléthon 09 (214)
Repost 0
Published by alaud56 - dans AUTRES PAYS
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 14:44

modéle 96 4V
motorisation : 4 cylindres en V  1500cc

il y a eu 300 véhicules importé à l'époque.



Apigne-Thelethon-09--214-.jpg


Apigne-Thelethon-09--215-.jpg


Apigne-Thelethon-09--208-.jpg


Apigne-Thelethon-09--203-.jpg


Apigne-Thelethon-09--204-.jpg


Apigne-Thelethon-09--217-.jpg


Apigne-Thelethon-09--212-.jpg


Apigne-Thelethon-09--210-.jpg


Apigne-Thelethon-09--211-.jpg


Apigne-Thelethon-09--209-.jpg

Apigne-Thelethon-09--218-.jpg

Apigne-Thelethon-09--219-.jpg


Apigne-Thelethon-09--220-.jpg


Apigne-Thelethon-09--207-.jpg


Apigne-Thelethon-09--216-.jpg

Apigne-Thelethon-09--213-.jpg

Apigne-Thelethon-09--205-.jpg


Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 17:00

Constructeur Alpine
Classe GT
Moteur et transmission
Architecture moteur 4 en ligne essence
1 292cm3
Puissance maximale 135 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Vitesse maximale 252 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosseries Coupé

















































Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:40




Clément Bayard  modéle AM 3 de 1909
moteur 4 cylindres , 10 Cv

 


Gustave Adolphe Clement , après avoir fait fortune dans la fabrication de vélos, de voitures et de moteurs, se lance dans la construction de dirigeables.
En 1908, il fait construire par la société ASTRA le Clement-Bayard. L’entreprise Clement-Bayard construit dans ses usines de la Motte-Breuil, 6 dirigeables.

L’emblème de la société Clement-Bayard est la statue du chevalier Bayard. Monsieur Clement fait changer son patronyme en Clement-Bayard.
Au début de la guerre 1914-1918, sur 6 des dirigeables de l’armée Française, 3 sont des
Clement-Bayard.

Gustave Adolphe Clément, dit "Adolphe Clément" nait en 1855 dans l'Oise.
Il est représentant chez Dunlop à l'âge de la quarantaine.

En 1897, il fonde une société à Mézières de production d'écrous et de rayons de cycles. Il s'associe alors à Alexandre Darracq et la société Clément-Gladiator apparait.
Dès le début du XXè siècle est produite le premier véhicule avec une mécanique Panhard et Levassor (VCP-Panhard) ou De Dion.
Dès 1903, les voitures sortent sous le nom de Gladiator avec une transmission par chaîne et sous le nom Clément avec une "prise directe", c'est à dire un arbre de transmission.



Elles sont fabriquées à Levallois-Perret. D'autres voitures furent fabriquées en Ecosse sous la marque Stirling-Clement.
En Octobre 1903, Adolphe Clément se retire de l'usine Clément-Gladiator et perd par la même occasion de le droit d'utiliser le nom "Clément" pour sa marque. Il adopte alors le nom Clément-Bayard en l'honneur du célèbre chevalier "sans peur et sans reproche" qui libéra Mézières en 1521.

Clément est même autorisé par le Conseil d'Etat à changer son propre nom en 1909. Le chevalier Bayard devient alors l'emblème de la société. La gamme était d'abord de 3 modèles (9, 12, et 16CV) et la gamme s'enrichit en 1904 de deux nouveaux modèles (6 CV monocylindre, 7 CV bicylindre, 14Cv, 20 & 27 CV à 4 cylindres).

En 1905, il fonde avec Shrewberry et Talbot la marque Clément-Talbot qui deviendra plus tard la célèbre marque "Talbot". Il s'agit de commercialiser les Clément en Angleterre.
La gamme continua de s'étoffer progressant jusqu'à des moteur de 50/60 CV à 6 cylindres et 12 modèles constituaient la gamme à l'aube de la guerre. L'image de marque est alors assez précise : la radiateur venait se fixer sur le tablier permettant du coup un nez assez fin. Clément ne fabriquait pas seulement des voitures, mais aussi des vélos et des moteurs.

Il se lance en 1908 dans la fabrication de dirigeables. En 1910 le Clément-Bayard-II fut le premier à traverser la Manche, parcourant plus de 380 km en 6 heures.
L'armée en commande alors 3 exemplaires à Clément. Il confie la société à son fils Maurice en 1914, car Maurice est bien plus passionné que lui par l'aviation.
De fait il ne s'est jamais vraiment remis de la disparition de son fils Albert en 1907 lors d'une compétition automobile (Grand Prix de France).
La compagnie est vendue à Citroën en 1922 et Adolpe Clément-Bayard disparait en 1928 d'une crise cardiaque laissant derrière lui une œuvre  dans l'industrie française.







































































essuie glace à pince









































Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 16:40





Type Usine : renault 5
3 portes => R1222
5 portes => R1392

Architecture structure :
traction avant, carrosserie monocoque
Poids à vide en ordre de marche(kg) = 785
Poids total maxi autorisé (PTMA) (kg) = 1115
Poids total roulant (PTR) (kg) = 1615

Moteur :
4 temps 4 cylindres par liquide en circuit hermétique
Cylindrée (cm3) 956
Alésage course (mm) 65 x 72
Taux de compression -
Puissance kW ISO -
Puissance Ch DIN 47 A trs/min 5500 Couple Nm ISO -
Couple mkg DIN 6,5 A trs/min 3000

Ventilation électrique

Boite de vitesses :
Nombre de rapports AV 4
Freinage : Double circuit -
Limiteur de pression
Roues AV disques
Roues AR tambours Assistance : -
Témoin de contrôle : -
Suspension :
4 roues indépendantes, barre de torsion longitudinales AV et transversales AR, barre anti-dévers à l'AV et à l'AR, amortisseurs hydrauliques téléscopiques Direction :
Nombre de tours de volant : 4,1 Diamètre de braquage entre trottoirs(m) : 9,75

Pneumatiques :
Tubeless à arceaux 135 SR 13

Capacités :
Volume du coffre (dm3) : 215 à 543

Réservoir (l) : 41

Performance :
Vitesse maximale(km/h) 135
Consommation aux 100 kms :
 A vitesse stabilisée à 90 km/h (l) -
A vitesse stabilisée à 120 km/h (l) -
Cycle urbain -



Lancée en 1972 sur le marché des petites voitures, alors dominé par la Renault 4 et la 2 CV de Citroën, la Renault 5 trouve très rapidement sa place. Plus performante et plus "sexy" que ses concurrentes, elle s'impose comme "la" petite voiture des années 1970-80. Une réussite technique et esthétique confirmée par un succès commercial avec plus de 5 millions de véhicules vendus.

le reste ici : link
































Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 19:57

ASTON-MARTIN DB2 (1950 - 1959)
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ASTON-MARTIN DB2
MOTEUR Type:
6 cylindres en ligne 12 soupapes Position: longitudinal AV
Alimentation: 2 carburateurs SU Cylindrée (cm3): 2580 Alésage x course (mm): 78 x 90 Puissance maxi (ch à tr/mn): 107 à 5000 Puissance spécifique (ch/L): 41,5 Couple maxi (Nm à tr/mn): 180 à 2750 Couple spécifique (Nm/L): 69,8
TRANSMISSION AR Boîte de vitesses (rapports): 4 manuelle
ROUES Freins : tambours
POIDS Données constructeur (kg): 1120 Rapport poids/puissance (kg/ch): 10,6 PERFORMANCES Vitesse maxi (km/h): 165-190 (selon rapport de pont) 0 à 100 Km/h : 11"2





A la fin de la seconde guerre mondiale, bon nombre de constructeurs automobiles sont en graves difficultés financières.
La survie d'Aston Martin tient du miracle et à l'engouement particulier d'un riche industriel anglais, fabricant de tracteurs de son état, David Brown.
Il rachète la société en 1947 et dès 1948, remet l'entreprise sur les chemins de la gloire avec une victoire inespérée aux 24H de Spa. Une nouvelle ère s'ouvre alors pour Aston Martin, sous le règne des D.B...

Produite pendant 9 ans, l'Aston Martin DB2 est la concrétisation de la passion de David Brown pour les voitures de sport de grande qualité. La DB2 restera donc comme l'ambassadrice du grand retour de la firme au plan international, qui après avoir frôlé la faillite au lendemain de la guerre va poursuivre son ascencion vers les sommets de la catégorie naissante des "Grand Tourisme".
Pour les fanatiques de la marque, elle reste la meilleure lignée des Aston, celle qui privilégiait le plus le sport au confort.

PRODUCTION DB2 :

309 coupés, 100 cabriolets
DB2/4 MKI : 492 coupés, 73 cabriolets
DB2/4 MKII : 141 coupés, 24 cabriolets, 34 Fixed head coupés
DB2/4 MKIII : 551 exemplaires


















Repost 0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 08:17

COLLECTION PRIVE

Repost 0
Published by alaud56 - dans COLLECTION PRIVE
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 04:18




Ce camion est un De Dion Bouton.
Je fait des recherche , alors si vous en connaissez plus que moi laissez moi un commentaire avec les explications.
Merci d'avance

ALAIN

 

 

c'est bien un De Dion, que je connais pour l'avoir vu dans l'ancien garage des ETS DROUIN, dommage l'engin a été trafiqué, le pont est celui d'une pelleteuse, posé à l'envers, le pont d'origine ayant déclaré forfait!!!

 

merci a Formarier

 













Repost 0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 10:16


Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 13:01




Fiche Technique Matra 530 A / LX-SX
MOTEUR
Type : 4 cylindres en V, 1 Arbre à cames latéral, 8 Soupapes
Position : Central AR longitudinal
Alimentation : Carbu Solex simple corps / double corps
Cylindrée en cm3 : 1699
Alésage x course en mm : 90 x 66,8
Puissance ch DIN à tr/mn : 70 à 4800 / 75 à 5000
Couple maxi en mkg à tr/mn : 13,7 à 2400 / 14,4 à 3000
TRANSMISSION
Aux roues AR
Boîte de vitesses : manuelle 4 rapports
POIDS
Données constructeur en kg : 935
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h : 172 / 175
1000 m DA en secondes : 35 / 34,5

PRODUCTION MATRA 530 :

MATRA 530 A (1967-1969) première série : 2063 exemplaires
MATRA 530 A (1969-1970) deuxième série : 1669 exemplaires
MATRA 530 LX (1970-1973) : 4731 exemplaires
MATRA 530 SX (1970-1973) : 1143 exemplaires.


Matra est une société spécialisée dans l'armement. Pourtant dans le courant des années 60, Jean-Luc Lagardère souhaite diversifier son activité. Et comme le hasard fait parfois bien les choses, les difficultés de René Bonnet qui commercialise alors le coupé Djet, première voiture de série à disposer d'un moteur central arrière comme sur les Formule 1 de l'époque, le contraignent à céder son affaire à Matra.

C'est l'occasion rêvée pour Matra de démarrer sa diversification. Ainsi, c'est Matra Automobiles qui va commercialiser le coupé Jet (et non plus "Djet"). Sous la direction de Philippe Guedon, qui sera le père de toutes les Matra de série, le coupé Jet va évoluer très légèrement. Mais dès l'année 1965, il faut songer à le remplacer car, bien que pétri de qualités, le coupé Jet se révèle peu pratique à l'usage.
C'est donc avec un cahier des charges très précis qu'est lancée l'étude du coupé Matra 530 A. Ce doit être un coupé 2+2, avec un moteur central arrière, la ligne doit être originale et sportive et les acheteurs potentiels doivent être âgés de 20 à 30 ans. Mais en fait, réaliser un coupé 2+2 à moteur central arrière ne facilite pas la tâche des stylistes.

Même Pininfarina pour les Ferrari Mondial aura du mal à réaliser une ligne harmonieuse qui fera date. Ce sont ces contraintes qui expliquent en partie la ligne originale du coupé 530. Heureusement, le petit moteur V4 Ford ne prend pas trop de place…

le reste ici : link



PRODUCTION MATRA 530:

MATRA 530 A (1967-1969) first round: 2063 copies
MATRA 530 A (1969-1970) second round: 1669 copies
Matra 530 LX (1970-1973): 4731 copies
MATRA 530 SX (1970-1973): 1143 copies.

Matra is a company that specializes in weapons. Yet in the course of 60 years, Jean-Luc Lagardère wants to diversify its business. And as fate sometimes good things, the difficulties of René Bonnet, who then sells the cut Djet first production car to have a mid-mounted engine as the Formula 1 of the time, forced to sell his business to Matra.

This is a great opportunity for Matra to start its diversification. Thus, it Matra Automobile, which will market the Jet cut (rather than "Djet"). Editor Philippe Guedon, who is the father of all series of Matra, the coupe Jet will evolve slightly. But in the year 1965, we must consider the replacement because, although steeped in quality, cut the Jet is impractical to use.
So with a specification very clear what started the study of cut Matra 530 A. This must be a 2 +2 coupe with a mid-mounted engine, the line must be original and sports and the buyers must be aged 20 to 30 years. But in fact, make a 2 +2 coupe with rear-mounted engine does not facilitate the task of designers.
Even Pininfarina for Ferrari World will struggle to achieve an harmonious landmark. These constraints partly explain the original line of cut 530. Fortunately, the little Ford V4 engine does not take too much space ...

here: link







































Repost 0

Présentation

  • : Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • : photos de véhicules anciens the old cars
  • Contact