Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 19:37

Le premier modèle, le KR 175, fut équipé d'un moteur 2 temps Sachs mono cylindre de 175 cm3 qui fut remplacé en 1955 par un moteur 200 cm3, le KR 200. Cette version fut produite jusqu'en 1962, année de l'arrêt de la fabrication.

De 1958 à 1960, fut construit un intéressant véhicule, le FMR 500 (Tiger) à 4 roues avec un moteur Sachs twin de 500 cm3

CARACTÉRISTIQUES
Messerschmitt KR200 1955

Type: microvoiture, 3 roues, 2 places en tandem
Empattement/longueur/largeur/hauteur (cm): 208/282/122/125
Poids: 230 Kg
Moteur: 1 cyl. 191 cm3, 10,2 ch à 5500tr/mn
Transmission: propulsion, manuelle 4 vitesses
Suspension: indépendante, ressorts en caoutchouc
Direction: directe
Freins: tambours, commandés par cable
Performances: (0 à 80 km/h): 40 secondes
Consommation: 3,8 l/100 km
Vitesse maxi: 100 km/h
Production (fév. 1955 à déc 1956): 30286 ex


The first model, the KR 175 was equipped with a Sachs 2-stroke single cylinder 175 cm3, which was replaced in 1955 by a 200 cm3 engine, the KR 200. This version was produced until 1962, the year of the cessation of the manufacture.

From 1958 to 1960, was built an interesting vehicle, the FMR 500 (Tiger) 4-wheel with a Sachs engine twin 500 cm3
FEATURES Messerschmitt KR200 1955

Type: microvoiture, 3 wheels, 2 seats tandem
Wheelbase / Length / width / height (cm): 208/282/122/125 Weight: 230 Kg Engine: 1 cyl. 191 cm3, 10.2 hp 5500tr/mn
Transmission: propulsion, 4 speed manual Suspension: Independent, rubber springs Management: Direct
Brakes: drums, controlled by cable
Performances: (0 to 80 km / h): 40 seconds
Power consumption: 3.8 l/100 km
Maximum speed: 100 km / h
Production (February 1955 to December 1956): ex 30286








Repost 0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 17:23

La HBR5, Jean L.F l’a découverte à l’âge de seize ans alors qu’il était apprenti. Il en voyait une régulièrement, qui appartenait à un plombier de Quimperlé…
Tombé sous le charme de la berlinette, il s’est alors juré d’en acheter une lorsqu’il en aurait les moyens. Il attendra l’âge de 55 ans pour réaliser son rêve.

Le reste de l'histoire ici : link


The HBR5, Jean LF has discovered at the age of sixteen when he was an apprentice. He saw a regular basis, which belonged to a plumber Quimperlé ...
Fell in love with berlinetta, he then vowed to buy one when they have the means. It will await the age of 55 years to achieve his dream.

 The rest of the story here:
link



Carrosserie : coupé
Année : 1958
Energie : essence

MOTEUR

Cylindrée 851 cm3
Nombre de cylindres 2
Disposition des cylindres à plat
Nombre de soupapes NC
Alimentation 1 carburateur double corps inversé
Puissance 58 ch à 5700 tr/min
Couple maxi NC

TRANSMISSION

Roues motrices Traction avant
Boite de vitesse Panhard à 4 rapports, 1ère non synchronisée

DIRECTION

Direction NC
Type A crémaillère
Diamètre de braquage NC

FREINAGE

Freins avant Tambours
Freins arrière Tambours
Options NC

ROUES/PNEUS

Jantes 15 pouces
Pneumatiques NC

SUSPENSIONS

Train avant Roues indépendantes, double ressort à lames transversal, jambes de force obliques, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Train arrière Bras articulés avec barre de torsion, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Controle de trajectoire NC

DIMENSIONS ET CAPACITE

Longueur 400 cm
Largeur 158 cm
Hauteur 126 cm
Empattement 213 cm
Poids à vide/PTAC 640 kg
Coffre mini NC
Coffre maxi NC
Réservoir NC

PERFORMANCES

Vitesse maximale 160 km/h
0 à 100km/h 21.5 s










Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 20:15












Repost 0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 12:06







en costume d'époque :
in period costume:



.
Repost 0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 20:22




(1967-1971) 40 900 Francs (1969)
15 CV FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ SL (R113) 280 PAGODE
MOTEUR
Type: 6 cylindres en ligne, 12 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: Longitudinal AV
Alimentation: Injection indirecte Bosch à 6 plongeurs.
Cylindrée en cm3: 2 770
Alésage x course : 86,5 x 78,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 170 à 5 750.
Puissance au litre en ch: 61,37
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 24,5 à 4 500
Couple au litre en mkg : 8,84
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 4 automatique (boîte manuelle 4 de série, ou 5 ZF en option).
POIDS
Données constructeur en kg: 1 415.
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,32
ROUES
Freins : Disques ATE sur les roues AV et AR, commande hydraulique assistée.
Pneus : AV et AR 185 HR 14.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 200
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 31
0 à 100 km/h : 10
0 à 180 km/h : ND
Consommation moyenne : 15L/100 km.

PRODUCTION
Mercedes 230 SL (1963-67) : 19 831 ex.
Mercedes 250 SL (1967) : 5 196 ex.
Mercedes 280 SL (1967-71) : 23 885 ex.
TOTAL : 48 912 ex.



La Classe SL est un coupé/cabriolet sportif d'origine allemande, développé par le constructeur Mercedes-Benz.
Il devient, en 2001, un coupé cabriolet. La dénomination provient de Sport Leicht (sport léger).
Née en 1952 avec la légendaire 300 SL, la Classe SL s'est rapidement illustrée en compétition en remportant la course Panamerica. Les différents succès qui s'en sont suivis ont notoirement participé au prestige qui caractérise ce modèle.

Les Mercedes-Benz SL « Pagode », présentées dans les années 60 et dessinées avec brio par Paul Bracq, alors à l'œuvre dans les bureaux de design de Stuttgart, possédaient encore un zest de sportivité.
Avec son six en ligne de 2,8 litres, le 280 SL affichait des performances et comportement presque sportif et affichait surtout un remarquable compromis entre le confort et le sport.
Du vrai Grand Tourisme, qui faisait encore plus regretter pour nous Français la disparition de Facel Vega.
En 1971, Mercedes-Benz dévoile la remplaçante de sa bête d'image : le SL type R107. Fini le toit Pagode, mais le SL possède toujours son hard-top, véritable marque de fabrique des SL.
Mais plus encore que la voiture en elle-même, le SL  symbolise pour toute une génération une image de la réussite à l'américaine.
Tous les plus célèbres personnages, véritables clichés de la réussite américaine, s'affichent dans les films ou les séries TV au volant d'un SL : Bobby Ewing dans Dallas, Richard Gere dans American Gigolo, Jonathan Hart dans Pour l'amour du risque, et même Eddy Murphy, dans le premier opus du Flic de Beverly Hills. Une véritable star sur quatre roues, que revendique pleinement Mercedes-Benz.




The SL-Class is a coupé / cabriolet sport of German origin, developed by the manufacturer Mercedes-Benz.
He became in 2001 a coupé cabriolet. The name comes from Sport Leicht (sport light). Born in 1952 with the legendary 300 SL, the SL-Class has quickly shown in competition, winning the race Panamerica.
 The various successes that followed were well attended with the prestige that characterizes this model.
The Mercedes-Benz SL "Pagoda", presented in 60 years and designed with flair by Paul Bracq while at work in design offices in Stuttgart, had a bit of sportiness.

With its six in-line 2.8-liter 280 SL had the performance and behavior and had almost sports especially remarkable compromise between comfort and sport.
Of the true Grand Touring, which was even more unfortunate for us the disappearance of French Facel Vega. In 1971, Mercedes-Ben
z unveils the successor to its image beast: the SL R107 type.
Finish the roof pagoda, but the SL has always its hard-top, a real trademark of SL.

But even more than the car itself, the SL symbolizes a generation for an image of success in America. All the most famous characters, real photographs of the American success, appear in films or TV series at the wheel of a SL: Bobby Ewing in Dallas, Richard Gere in American Gigolo, Jonathan Hart in Pour l'amour du risque and even Eddy Murphy in the first opus of Beverly Hills Cop. A real star on four wheels, claimed full Mercedes-Benz.























Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 16:16



la Simca un retour en enfance pour moi . me voici à droite sur la photo en compagnie de mon frère et ma soeur , et de la Simca familiale .

Simca the return to childhood for me. I am right on the picture with my brother and my sister and the family Simca.

Impressionné par le succès de la R8 GORDINI, SIMCA sortit, quelques années plus tard (1970), la première RALLYE 1. Au cours de la même année, le constructeur présente un modèle plus abouti, la RALLYE 2 : 1300cm3, 2 carburateurs SOLEX double corps pour une puissance de 82CV. Dans le même genre que la Coupe GORDINI, SIMCA-CHRYSLER crée le SIMCA RACING TEAM. Le SRT permet de faire courir, pour un coût raisonnable, les possesseurs de SIMCA RALLYE. Et l'on vit des SIMCA 1000 RALLYE 1, 2 et 3 dans toutes les compétitions de l'époque (circuit, rallye et courses de côte.

Fondée en 1934, SIMCA a d'abord construit des voitures Fiat sous licence.
Après le succès de sa première création en 1951, d'autres modèles ont vu le jour, dont la Simca 1000 Rallye 2, apparue en 1973.
La Rallye 2 était équipée d'un moteur de 1294 cm3 de cylindrée développant 82 CV, ce qui était alors le plus puissant moteur de la série 1000.
De nombreuses caractéristiques de la 1000 Rallye 2 ont assuré son succès en rallye; son prix modéré attirait une large clientèle; la voiture, très légère, avait un moteur relativement puissant qui lui assurait d'excellentes accélérations; et il était assez facile de "gonfler" ce moteur, ce qui permit rapidement d'engranger des succès internationaux.
La voiture a été une sérieuse concurrente de la fameuse NSU TTS qui offrait des caractéristiques fort semblables.

Pays d'origine : FRANCE Années de production : 1973 / ?
 Poids : 860 kg
Moteur : Transversal Arrière 1294 cm3
Performances : Vitesse Max 170 km/h 400m en 17.4 s 1000m en 33.4 s



Impressed by the success of the R8 Gordini, SIMCA out a few years later (1970), the first RALLY 1.
During the same year, the manufacturer shall provide a more successful and the RALLY 2: 1300cm3, 2 SOLEX carburettors double body for a power 82CV.

In the same kind that the Cup GORDINI, SIMCA-creates the SIMCA CHRYSLER RACING TEAM. The SRT can be run for a reasonable cost, the owners of SIMCA RALLYE. And we saw SIMCA 1000 RALLYE 1, 2 and 3 in all the competitions of the time (circuit, rally and racing side. Founded in 1934, SIMCA was first built Fiat cars under license. After the success of its first creation in 1951,
other models have emerged, including the Simca 1000 Rallye 2, appeared in 1973. The Rally 2 was equipped with an engine displacement of 1294 cm3 developing 82 HP, which was the most powerful engine of the 1000 series.
Many features of the 1000 Rallye 2 have ensured its success in the rally and its moderate prices attracted a large customer car, very light, had a relatively powerful engine which provides excellent acceleration and it was quite easy to "blow "This engine, which enabled rapid gain international success.
The car was a serious rival of the famous NSU TTS that offered very similar features.
Country of origin: France Year of production: 1973 /?
Weight: 860 kg
Engine: Rear Cross 1294 cm3
 Performance: Max speed 170 km / h in 400m in 17.4 s 33.4 s 1000m



Merci à sont propriétaire Thierry , pour sa sympathie , cordialité et pour la ballade d'une soixantaine de kilomètres.
et quel voitures des senssations terrible , un bruit de moteur qui résonne encore de bonheur dans mes oreilles. Merci Thierry.

Thank you are the owner Thierry for his sympathy, warmth and the ballad of sixty miles. and what cars feeling terrible, an engine noise that echoes still happiness in my ears. Thank you Thierry.

























Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 20:57



L'Alpine A110, aussi appelée Berlinette est une petite voiture de course française développée par Alpine et Jean Rédélé entre 1962 et 1977, qui a remporté de nombreuses courses. L'A110 a utilisé plusieurs moteurs Renault.

Classe Sportive
Carrosseries Coupé
Performances Motorisations 4 en ligne essence - 0,9 L, 1,1 L, 1,2 L et 1,3 L R8 Major/Gordini - 1,5 L Lotus Europa - 1,3 L et 1,6 L Renault
Puissance (ch) de 55 à 127 ch, en rallye (avec turbo) jusque 250 ch
Vitesse maximale de 170 à 215 km/h
Transmission Propulsion, boîte 4 rapports. 5 sur les moteurs 1,3 L et les 1600S.
Dimensions Longueur 4 050 mm
Largeur 1 500 mm
Empattement 2,271 m mm
Poids 565 à 790 kg - en général 625 kg



The Alpine A110 also known as Berlinette is a small racing car developed by French Alpine and Jean Redel between 1962 and 1977, which won many races. The A110 used several Renault engines.


Sport Class
Coupe Coachwork
Performance Engines 4 online gasoline - 0.9 L, 1.1 L, 1.2 L and 1.3 L R8 Major / Gordini - Lotus Europa 1.5 L - 1.3 L and 1.6 L
Renault Horsepower (hp) 55 to 127 hp in rally (with turbo) up to 250 hp
Maximum speed of 170 to 215 km / h Propulsion
Transmission, 4-speed box. 5 on 1.3 L engines and 1600. 4
Dimensions Length 050 mm
Width 1 500 mm
Wheelbase 2.271 mm m
Weight 565 to 790 kg - 625 kg in general

Repost 0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 20:34





TECHNICAL SPECIFICATION
Model ID
Manufacturer (Make) Ducati
Model Name 500 S Desmo
Year 1977
Category(class) Sport
Engine
Engine Capacity (Displacement) 497 ccm (30.33 cubic inches)
Engine Type Twin
Bore x Stroke Ø78.0 mm x 52.0 mm (Ø3.07 inches x 2.05 inches)
Bore/Stroke Ratio 1.5
Stroke 4
Valves per Cylinder 2
Timing System DESMODROMIC VALVE CONTROL
Cooling System Air
Powertrain
Gearbox 5 speed
Chassis/Suspension/Brakes
Front Brakes Dual disc
Rear Brakes Single disc
Front Tire 3.25-18
Rear Tire 3.50-18
Dimensions
Curb Weight 186 kg (410 lb)
Fuel Capacity 19 litres (5.02 gallons)
Performance
Max Power 43.00 HP (31.4 kW) at 8000 RPM
Power/Weight Ratio 0.23 Hp/Kg
Top Speed 180 km/h (112mph)
Acceleration (dart, speedup) time
0-100 km/h 5.8 seconds
0-60 mph 5.5 seconds
  • 1/4 mile
-
  • 60 to 140 km/h, highest gear
-















Repost 0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 21:30

Fidèle à une longue tradition de cabriolets de grande série, Peugeot présente la version décapotable de la sage berline 403, un an après le lancement de celle-ci. Popularisé dans le monde entier par la série TV Columbo, le cabriolet 403, bien que très rare, est devenu le plus célèbre de la famille.




Moteur : 4 cyl. en ligne
Cylindrée : 1 468 cm3
Puissance : 58 ch
Vitesse maxi : 130 km/h
Production : 2 050 exemplaires

Présentée en avril 1955, la berline 403 possède tout pour séduire une paisible clientèle bourgeoise. Son sérieux frise presque la caricature : des teintes sombres, une ligne d’une sobriété absolue rehaussée simplement de quelques chromes discrets. Jouant avant tout la carte familiale, cette austère berline ne pouvait logiquement donner naissance qu’à un très sage cabriolet.

Étroitement dérivé de la caisse dessinée par Pininfarina, le dessin du cabriolet réalisé par le styliste Marcel Pourtout déçoit par son manque d’audace.

Pour ses plus sévères détracteurs, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une simple "berline décapitée".

En dehors de l’absence de pavillon, les différences avec la berline sont, en effet, minimes : portes et ailes sont rallongées, pare-brise abaissé de 3 cm et châssis renforcé. Seule la présentation a fait l’objet d’un soin particulier. Le cabriolet est disponible en huit teintes de carrosserie, dont un rouge plutôt inhabituel à Sochaux, l’intérieur habillé en série d’une sellerie cuir tandis que de jolis enjoliveurs donnent l’illusion de posséder des roues à rayons. Doté de l’infatigable mécanique de la berline, le cabriolet, fort de ses 58 ch, doit se contenter de performances modestes et d’une vitesse de pointe très raisonnable. Réservé aux amoureux de plein air, bourgeois et familial, il offre cependant un agrément de conduite et un confort incomparable.
Produit de manière presque artisanale dans les ateliers Peugeot de la Garenne-Colombes, ce cabriolet ne peut compter sur des prix attractifs. Vendu près de 40 % plus cher que la berline, il ne connaîtra qu’un succès commercial limité et sera retiré du cataloguePeugeot au printemps 1961.



In the tradition of large-series convertibles, Peugeot introduced the convertible version of the 403 sedan wise, a year after launching it. Popularized worldwide by the TVshow Colombo, the 403 Cabriolet, while very rare, has become the most famous of the family.


 


Engine: 4 cyl.

Online Capacity: 1 468 cm3

Horsepower: 58 hp Maximum speed: 130 km / h

Production: 2 050 exemplaires Presented in April 1955,


the sedan 403 has everything to seduce a peaceful bourgeois clientele. Its frieze seriously almost caricature: dark shades, a line of absolute sobriety enhanced just a few discreet chrome.

Playing primarily the family card, austere sedan that could logically lead to a very wise cabriolet. Closely derived from the body designed by Pininfarina, the cabriolet made by the designer Marcel Pourtout disappointed by its lack of boldness.

In its most severe critics, it is neither more nor less than a mere "saloon decapitated. Apart from the absence of flags, the differences with the sedan is, in fact, minimal doors and wings are extended, windscreen lowered by 3 cm and reinforced chassis. Only the presentation was the subject of special care.

The convertible is available in eight body colors, including red rather unusual in Sochaux, interior, dressed in a round leather upholstery while jolis wheel give the illusion of possessing spoked wheels.

With the tireless mechanical sedan, the convertible, with its 58 horsepower, must be content with modest performance and a top speed of very reasonable. Intended for outdoor lovers, bourgeois family, however, offers driving pleasure and comfort.


Proceeds from almost artisanal workshops Peugeot La Garenne-Colombes, this convertible can not count on attractive prices. Sold nearly 40% more expensive than the sedan, it will know that a limited commercial success and will be removed from the catalog in spring 1961 Peugeot.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:46
           
             SUNBEAM (Grande Bretagne) 1899-1937 , 1953 à nos jours

L’industriel anglais John Marston est à l’origine de la firme Sunbeam Motor Car Compagny qu’il installa à Wolverhampton en 1905 . Si les débuts de l’activité étaient consacrés à la fabrication de bicyclettes, bien vite la production de voitures va aller en s’accélérant à partir de 1913 en proposant plusieurs modèles ….
Le design très réussi de l’Alpine en fait un superbe cabriolet, sans doute moins viril que la TR4, mais très séduisant.
Le dessin clair et les formes élancées donnent naissance à une ligne dynamique, que prolongent des ailerons acérés, certes dans l’air du temps mais qui vont bien à la voiture.

Conçue en 1957, l’Alpine est équipée du quatre cylindres de 1,5 litre de la Rapier série II lancée au même moment.
Par rapport à cette dernière, elle bénéficie toutefois d’une culasse en aluminium, d’un nouveau pont arrière et de freins à disque à l’avant. Avec deux carburateurs, la puissance atteint 78 ch qui permettent à la voiture de dépasser les 155 km/h.

En 1960, elle hérite d’un moteur de 1,6 litre et 80 ch (Alpine II). Trois ans plus tard, apparaît l’Alpine III, après que l’assemblage des véhicules a regagné l’usine Rootes de Raton. La voiture reçoit un nouveau tableau de bord et surtout une version dite « GT » est proposée parallèlement au cabriolet. Il s’agit d’un coupé réalisé simplement par le montage d’un hard-top sur le cabriolet. Si ce hard-top est amovible, la capote et son mécanisme disparaissent toutefois. Mieux finie mais moins puissante (77 ch contre 82 ch pour le cabriolet), cette version de l’Alpine sera peu diffusée et rapidement abandonnée.

Produite un an seulement, l’Alpine III s’efface en 1964 au profit de l’Alpine IV, dont le design est profondément remodelé. Pour donner un nouvel élan à son modèle, Rootes a décidé de le rajeunir en lui rabotant les ailerons. Dotée de formes plus sages, l’Alpine abandonne en partie l’originalité d’un style vigoureux qui faisait son charme. Pour faire bonne mesure, la calandre est également re-dessinée.
Techniquement, une nouvelle boîte de vitesses entièrement synchronisée fait son apparition comme sur l’ensemble des produits Rootes, tandis qu’une transmission automatique Borg-Warner à trois rapports est désormais disponible (marché américain).


                SUNBEAM (Great Britain) 1899-1937, 1953 to Today

The English industrial John Marston is at the origin of the firm Sunbeam Motor Car Company that installed in Wolverhampton in 1905. If the beginning of the activity was devoted to the manufacture of bicycles, soon the production of cars will go to accelerate from 1913 by offering several models .... The design of the highly successful Alpine makes a superb convertible, probably less manly than the TR4, but very attractive.
 Drawing clear and slender forms give rise to a dynamic that prolongs the sharp fins, certainly in the air time, but which go well with the car. Designed in 1957, Alpine is equipped with four-cylinder 1.5 liter of the Rapier Series II launched at the same time. Compared to the latter, however, it enjoys an aluminum cylinder head, a new rear axle and disc brakes at the front.
With two carburetors, the power to 78 hp, which allows the car to exceed 155 km / h. In 1960, it inherited a 1.6 liter engine and 80 hp (Alpine II). Three years later, appears Alpine III, after the vehicle assembly plant returned to the Roots Raton. The car gets a new dashboard and especially a version known as "GT" is proposed alongside the convertible.
 This is a cut made by simply mounting a hard-top on the convertible. If this hard-top is removable, soft top and its mechanism, however, disappear. Finished better but less powerful (77 hp 82 hp against the convertible), this version of Alpine will be circulated shortly and quickly abandoned.
Produced only one year, Alpine III in 1964 erased the benefit of the Alpine IV, whose design is profoundly reshaped. To give new impetus to its model, Rootes decided to rejuvenate him rabota fins. With a more wise, Alpine abandons part of a unique style that was robust charm. For good measure, the grille is also re-designed. Technically, a new gearbox fully synchronized appeared as on all products Rootes, while automatic transmission Borg-Warner three reports are now available (U.S. market).























Repost 0

Présentation

  • : Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • : photos de véhicules anciens the old cars
  • Contact