Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:43

 

 

Lancia Aurelia B20-2500 GT (1953-58)

le Moteur : V6 de 2541 centimètres cubes

la Production : 2568.


 

DSCF1029.JPG

 

 

DSCF1030.JPG

 

 

DSCF1026.JPG

 

 

DSCF1025.JPG

 

 

DSCF1024.JPG

 

 

DSCF1002.JPG

 

 

DSCF1003.JPG

 

 

DSCF1004.JPG

 

 

DSCF1005.JPG

 

 

DSCF1006.JPG

 

 

DSCF1028.JPG

 

 

DSCF1007.JPG

 

 

DSCF1009.JPG

 

 

DSCF1034.JPG

 

 

DSCF1032.JPG

 

 

DSCF1033.JPG

 

 


Repost 0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 16:01

 

  Rallye-Edgar-145.jpg

 

 

Quand la voiture fut lancée le 1er mars 75, AMC y fondait plusieurs espoirs.

 

En effet, la compagnie commencait à être en sérieuse difficulté. La Pacer 75 attira rapidement l'attention du public. Plusieurs idées du design de la Pacer étaient très innovateurs pour l'époque. Avec son capot plongeant, elle était la première voiture à habitacle avancé (10 ans avant Chrysler).

 

Au cours des premier mois, on a cru que les ventes dépasserais les 100 000 fixées comme objectifs pour la première année. A l'été 75, les ventes de la Pacer allaient toujours bien, et on augmenta la production à 150 000 voitures.

A la présentation des modèles 76 (à l'automne 1975) le morale était au beau fixe chez AMC et on commencait à croire que la Pacer allait devenir un véritable exemple de réussite dans l'industrie automobile.

 

Peu de temps après, les choses ont commencé à mal tourner: en novembre 75, les ventes dégringolaient. La production fut alors réduite à 100 000 voitures par année, puis à 75 000 au début de 1976. Les acheteurs ne se bousculaient plus dans les salles de montre des concessionnaires AMC.

L'engouement était tombé.

 

Rallye-Edgar-035.jpg

 

 

Fiche technique :

 

Type de véhicule: Sedan hatchback 3 portes, 4 places, moteur avant, propulsion arrière

Moteur: 6 cylindres en ligne

Cylindrée: 258 po/cu Rapport volumétrique: 8 à 1 Puissance CH à TR/MN (nette): 120 ch

Couple LB/PI à TR/MN (net): non disponible

Alimentation: un carburateur mono-corps

Essence recommandé: régulière ou sans plomb

Boîte de vitesse: automatique à 3 rapports  Couple conique: 3.08 à 1

Freins: disques à l'avant, tambour à l'arrière

Pneus: D70-14

Direction: à pignon et crémaillière

Diamètre de braquage: 37 pi.

Suspention AV: ressorts hélicoïdaux

Suspention AR: ressorts à lames semi-élliptiques, essieu rigide

Diamètre de braquage: 32.8 pi.

Empattement: 100"

Longueur: 171.5"

Largeur: 77"

Hauteur: 53.6"

Poids: 2995 lb

Distribution du poids AV-AR (%): 56/44

Espace jambes AV: 42"

Hauteur siège-plafond AV: 38.3"

Espace jambes AR: 35" Hauteur siège-plafond AR: 37.4"

Volume du coffre: 35 pi/cu

Contenance du réservoir d'essence: 17.6 gallons can.

Performances 0-30 m/h: 4.3 sec. 0-40 m/h: 7.1 sec. 0-50 m/h: 9.9 sec. 0-60 m/h: 13.8 sec. 1/4 de mille: non disponible Reprise 40-60 m/h: 7.1 sec. Reprise 50-70 m/h: 9.8 sec.

Vitesse maximale: 90 m/h

Consommation moyenne: 20 m/g (can.)

 

Rallye-Edgar-033.jpg

 

 

Rallye-Edgar-054-copie-1.jpg

 

 

Rallye-Edgar-032.jpg

 

 

Rallye-Edgar-037.jpg

 

 

Rallye-Edgar-034.jpg

 

 

Rallye-Edgar-036.jpg

 

 

Rallye-Edgar-051.jpg

 

 

Rallye-Edgar-050.jpg

 

 

Rallye-Edgar-052.jpg

 

 

Rallye-Edgar-053.jpg

 

 

Rallye-Edgar-055.jpg

 

 

Rallye-Edgar-056.jpg

 

 


Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 12:37

 

Apigne-083.jpg

 

 

 

 

Fondée en 1901  par les frères Weller à West Norwood, la compagnie prendra le nom d'Auto Carriers Ltd. en 1911 puis d'AC Cars en 1922.

Leur première production, en 1904, sera un tricycle de livraison nommée Auto-Carrier. Équipé d'un moteur mono-cylindre de 648 cm³, il a deux roues à l'avant (qui supportent le caisson pour le chargement, placé à l'avant) et le conducteur est assis à l'arrière  .

 

La compagnie prend le nom d'Autocars and Accessories pour le distribuer et celui-ci est un succès. En 1907, une version « passager » offrant deux places est lancée, la A.C. Sociable, le conducteur et le passager sont assis côte-à-côte.

 

Design: John Tojiero
Production: 466 exemplaires

Le 6 cylindres en ligne Bristol remplaca le vieillissant 6 cylindres AC (qui allait sur ses 40 ans) à la demande des clients qui cherchaient plus de puissance.

Le Bristol avait été développé à partir du moteur BMW qui équippait les BMW 328.

La fin de ce modèle est dûe à l'arrêt de production dudit moteur par Bristol ce qui forca AC à implanter un 6 en ligne Ford de 2.6L qui ne dura pas longtemps (moins de 40 exemplaires produits).

Vint ensuite un moteur en V avec 2 cylindres supplémentaires...

 

 

AC Bristol ( 1954 - 1963 )

 

 

Apigne-078.jpg

 

 

Apigne-080.jpg

 

 

Apigne-081.jpg

 

 

Apigne-079.jpg

 

 

Apigne-084.jpg

 

 

Apigne-085.jpg

 

 

Apigne-086.jpg

 

 

Apigne-087.jpg

 

 

Apigne-090.jpg

 

 

Apigne-088.jpg

 

 

Apigne-091.jpg

 

 

Apigne-089.jpg

 

 

je l'ai revue avec son propriétaire , qui et super sympa . du coup j'ai des photos du moteur .

 

12-0909.JPG

 

 

12-0926.JPG

 

 

12-0915.JPG

 

 

12-0918.JPG

 

 

12-0919.JPG

 

 

12-0920.JPG

 

 

12-0921.JPG

 

 

12-0922.JPG

 

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 16:12

 

Rallye-du-muguet--378-.jpg

 

Présenté au Salon de Paris en septembre 1959 , le cabriolet Le Mans possède une carrosserie en matière plastique caractérisée par deux petits ailerons à l'arrière.

L'appellation Le Mans rappelle les nombreuses participations de la marque aux 24 Heures du Mans

Le cabriolet partage avec la Panhard PL 17 le châssis et le moteur bi-cylindre « tigre » refroidi par air de 851 cm³ et 50 ch SAE (150 km/h).

Au Salon de Paris 1960,  des moteurs 702 cm³ et 954 cm³ de 75 ch SAE (170 km/h) sont aussi disponibles. Dans le même temps, un coupé - en fait un cabriolet avec un hard top fixe - apparaît.

En 1961, la gamme se compose ainsi :

  • Le Mans Roadster : pas de pare-chocs et deux butoirs.
  • Le Mans Luxe : moteur 850 cm³ ou plus, pare-chocs, baguettes chromées, poignées de porte chromées, compte-tours, lave-glace, banquette arrière et teintes sur mesures.
  • Le Mans Grand Luxe : double projecteurs Mégalux, tableau de bord gaîné, volant bois, projecteurs antibrouillard et lève-vitres électriques. Le moteur 954 cm³ est en option.

Le DB Le Mans a été produit à 200 exemplaires jusqu'au printemps 1962 .

 

Rallye-du-muguet--379-.jpg

 


Suite à la disparition de la marque DB, René Bonnet continue la fabrication à partir du Salon de Paris 1962

 

sur la plate-forme de la Renault 4 en utilisant des moteur Renault.

 

Deux versions existent : Missile (150 km/h) : correspond à l'ancien Le Mans Luxe, moteur Dauphine 1093 845 cm³ 55 ch SAE. 

 

Le Mans (165 km/h) : correspond à l'ancien Le Mans Luxe, double projecteurs, moteur Estafette poussé à 70 ch SAE.

 

Par rapport aux modèles à moteur Panhard, les Missile et Le Mans à moteur Renault se reconnaissent respectivement à leurs passages de roues arrière arrondis et au gros bossage de capot. Jusqu'à fin 1964, le René-Bonnet Missile a été produit à 312 exemplaires et le René-Bonnet Le Mans à 60 exemplaires.

 

 

Rallye-du-muguet--380-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--381-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--382-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--383-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--384-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--386-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--387-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--388-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--389-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--395-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--399-.jpg

 

 

  Rallye-du-muguet--405-.jpg

 

 

Repost 0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 06:30

 

 

Constructeur  : Lamborghini

 

Années de production :  1966 - 1973

 

Production totale : 774 exemplaires

 

Classe: Supercar

 

Moteur : Moteur(s) V12 central transversal

 

Transmission : Propulsion, 5 rapports

 

Poids  : Poids (à vide) 1 125 kg

 

Châssis - Carrosserie : Carrosseries Coupé 2 places

 

Dimensions : Longueur 4 390 mm

                          Largeur 1 780 mm

                          Hauteur 1 100 mm

 

voitures-104.jpg

 

 

voitures-103.jpg

 

 

 

Elle fut déclinée en plusieurs versions : 

 

Miura pré-série : cinq exemplaires dont le prototype détruit pendant les essais.

 

Miura P400, 275 exemplaires du 20 avril 1966 au 31 décembre 1968, 3 929 cm³, 350 ch à 7 000 tr/min, 280 km/h, 945 kg, pneus Pirelli Cinturato 205 HS 15, 

 

Miura P400 S, 338 exemplaires du 12 décembre 1968 au 12 mars 1972, 3 929 cm³, 370 ch à 7 700 tr/min, 285 km/h, 1 180 kg, pneus Pirelli Cinturato GR 70 VR-15HS, 

 

Miura P400 SV, 150 exemplaires du 6 avril 1971 à octobre 1973, 3 929 cm³, 385 ch à 7 850 tr/min, 290 km/h, 1 245 kg, pneus Pirelli Cinturato FR 70 VR 15,

 

Miura P400 SVJ, six exemplaires, projet de développement pour le pilote Bob Wallace sur une base Miura 400 SV,

 

Miura Spyder, comme dans le cas de l'Islero Spyder, c'est une transformation d'un carrossier car Lamborghini n'a jamais commercialisé de version Spyder. En plus de ces versions, le modèle de base connut deux changements, avec respectivement 350 ch pour 980 kg puis 370 ch pour 1 125 kg.

 

 

voitures-095.jpg

 

 

voitures 096

 

 

voitures-098.jpg

 

 

voitures-099.jpg

 

 

voitures-097.jpg

 

 

voitures-117.jpg

 

 

voitures-118.jpg

 

 

voitures-119.jpg

 

 

voitures-121.jpg

 

 

voitures-120.jpg

 

 

 

voitures-107.jpg

 

 

voitures-108.jpg

 

 

voitures-109.jpg

 

 

voitures-110.jpg

 

 

voitures-111.jpg

 

 

voitures-101.jpg

 

 

voitures-102.jpg

 

voitures-105.jpg

 

 

voitures-106.jpg

 

 

voitures-131.jpg

 

 

Repost 0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 18:34

 

 

Asa56--28-.JPG

 

La première HRD est née dans l'esprit de Howard Raymond Davies alors qu'il vivait des heures sombres. En effet, cet aviateur britannique a été capturé par les Allemands en 1917. Durant sa détention, il imagina comment créer la moto parfaite.

 

En 1924, il s'associa avec E. J. Massey pour construire la machine de ses rêves. Elle était en avance sur son temps, la recherche esthétique étant une base de sa conception. Elle utilisait un moteur JAP. Elle remporta le Tourist Trophy en 1925.

 

En 1928, Philip Vincent achète la marque et l'outil de production HRD. Tout naturellement, la firme est rebaptisée Vincent HRD. Pour l'anecdote, les premiers logos portaient l'inscription "HRD" en gros et "Vincent" au-dessus, en plus petit.

 

En 1949, ce logo sera remanié, mettant "Vincent" dans un bandeau au-dessus de "HRD" et de la même dimension, pour prévenir tout risque de confusion avec Harley-Davidson (H-D) sur le marché américain.

Jusqu'en 1934, la marque produisait sept modèles différents, dont quatre motorisés par un monocylindre de 499 cm³ imaginé par Vincent lui-même.

 

En 1931, l'ingénieur Phil Irving rejoint l'équipe Vincent. Il crée un bicylindre de 998 cm³ développant 45 chevaux. Il était couplé pour la première fois à une boîte à quatre rapports avec sélection au pied. Ce moteur prenait place dans une nouvelle moto, présentée en 1936 sous le nom de Rapide.

 

Elle inaugurait une nouvelle suspension arrière cantilever qui sera utilisée sur toutes les Vincent jusqu'en 1955.

 

Asa56--27-.JPG

 

En 1948, Vincent présente la Black Shadow. Sur une base de Rapide, le moteur et la boîte de vitesse reçoivent un traitement noir. Le gain de puissance, par rapport à la Rapide, est dû au polissage des pièces internes du moteur et de la boîte. Son compteur Smith indiquait 150 mph, mais elle se contentait d'un petit 125 en pointe. Ce fut la première moto de série à dépasser les 200 km/h. Mais la Vincent la plus spectaculaire est probablement la Black Ligntning.

C'est une Black Shadow préparée pour la course. N'étant pas prévue pour circuler sur route, elle subit une cure d'amaigrissement en abandonnant toute la panoplie d'instruments réglementaires (phares...) et de confort (selle monoplace). Le moteur est optimisé pour délivrer 70 chevaux. 31 Black Lightnings seront construites, ses succès en course partout dans le monde contribuant à la réputation de performance des Vincent.

 

Mais, en 1955, Philip Vincent annonce que la firme arrête la production. Perdant trop d'argent, et plutôt que de réduire les coûts de production en baissant la qualité, l'équipe dirigeante préféra mettre fin à l'aventure Vincent. Surfant sur la vague rétro, la société américaine Harper Engineering, qui continuait de fabriquer et vendre des pièces de rechange pour Vincent, acquiert les droits déposés par Vincent aux États-Unis.

 

Les dirigeants décident de recréer une Vincent en 2004. Seulement réservée aux États-Unis, cette Vincent est disponible en quatre versions : Standard, Sport, Touring ou Cruiser. Le moteur utilisé pour cette machine provient d'une Honda VFR. Cette mécanique n'est pas jugée légitime dans le cadre d'une Vincent et le succès n'est pas au rendez-vous.

 

Asa56--29-.JPG

 

 

Asa56--30-.JPG

 

 

Asa56--31-.JPG

 

 

 

Asa56--33-.JPG

 

 

 

Asa56--32-.JPG

 

 

Asa56--34-.JPG

 

 

Asa56--35-.JPG

 

 

Asa56--36-.JPG

 

 

Asa56--37-.JPG

 

 

Asa56--38-.JPG

 

 

Asa56--39-.JPG

 

 

Asa56--40-.JPG

 

 

Asa56--41-.JPG

 

 

Asa56--42-.JPG

 

 

Asa56--43-.JPG

 

 


Repost 0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 21:03

 

 

Rassemblement du Bentley Driver Club en Bretagne à Vannes Département 56 le Morbihan.


du 25 Mai au 3 Juin dans ma ville des Bentley de rêve et d'exception , pour leurs joies et mon bonheurs.


merci à eux de leurs sympathies .

 

 

Bentley (0)

 

 

Bentley--100-.jpg

 

 

 

 

 

cliquez sur le lien pour le diaporama

 

 

Bentley

 

Bentley

 

 

Bentley 2

 

Bentley 2

 

 

Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 11:55

 

 

 

Rallye-du-muguet--85-.jpg

 


cette 220 S est une version US pour un militaire de l'Otan


Type W180 : 6 cylindres 2L2 carburateur : 1954–1959: berline 220a, 220S, 1956–1959: coupé 220S, 1956–1959: cabriolet 220S.

 

En juillet 1953, apparaissent les premières Mercedes de l’après guerre : le type ponton. Succédant au type 170, elles seront construites jusqu’en 1959 ou 1962 selon les modèles.


220S : avril 1956, les doubles carburateurs solex du 220S succède au 220a avec 100cv à 4800 tours. L’aptitude à grimper jusqu’à 6000 tours lui permet d’atteindre 160 km/h dans des conditions de nervosités et de reprises dignes des autos de sport de l’époque. Les freins sont servo-assistés et leur efficacité est comparable à celui d’une berline des années 70’s.Elle refuse souvent de démarrer moteur chaud.


 

Rallye-du-muguet--90-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--86-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--88-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--87-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--91-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--174-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--234-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--296-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--297-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--298-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--303-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--299-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--300-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--301-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--302-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--304-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--305-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--306-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--307-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--308-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--309-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--356-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--356--b.jpg

 


Repost 0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 13:35

 

 

Rallye-du-muguet--114-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--115-.jpg

 

 

Cette magnifique Fiat 500 a été restauré en Italie dans l'usine Ferrari .

 

 2 cylindres, 38 ch, mais seulement 485 kg ! La vitesse de pointe atteignait 140 km/h, tout de même.

 

Le 31 mars 1949, Karl Abarth créait officiellement à Turin la société Abarth & Co spécialisée dans la préparation et la compétition automobile. Elle succédait aux automobiles Cisitalia en faillite dont il était précédemment le directeur du service course.

Quelques semaines plus tôt, en quittant cette éphémère petite marque de voitures de course italiennes, Abarth était parti avec le matériel roulant et tout le stock des pièces. Modifiées par son officine, les Cisitalia remportèrent quelques jolies victoires jusqu’aux débuts des années 50 en s’éloignant de plus en plus des modèles originaux.

 

L’Autrichien Karl Abarth, né en novembre 1908, sous le signe du scorpion s’était fait un nom en participant à des compétitions au guidon de motos et de side-car modifiés par ses soins. Discipline qu’il arrêta en 1939 où il fut victime d’un grave accident.

 

Son père ayant opté pour la nationalité italienne, l’incita à quitter la Yougoslavie pour venir vivre en Italie au sortir de la guerre où il transforma son prénom en Carlo.

 

Parallèlement à la compétition pour faire vivre sa petite société comptant une trentaine de personnes dont le siège était à Turin, Abarth s’était lancé dans la fabrication de pièces mécaniques pour améliorer les performances des moteurs; soupapes, levier de vitesse au volant et notamment les silencieux d’échappement qui deviendront son cheval de bataille.

 

 

Rallye-du-muguet--116-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--117-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--118-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--119-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--120-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--121-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--122-.jpg

 

 

 

Rallye-du-muguet--249-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--250-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--251-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--252-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--256-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--253-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--254-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--255-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--257-.jpg

 

 

Rallye-du-muguet--259-.jpg

 


Repost 0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 19:13

 

 

La compagnie DMC est fondée le 24 octobre 1975 à Détroit, dans le Michigan, par l'homme d'affaires John DeLorean, qui décide de réaliser le véhicule de ses rêves.

DeLorean était devenu le vice-président de General Motors en 1972 et avait démissionné le 2 avril 1973, à l'age de 48 ans. C'était un ingénieur et un homme d'affaire d'avant-garde.

L'investissement initial vient essentiellement de prêts de la Bank of America, grâce à des partenariats, ainsi que de diverses sources privées.

Des contrats sont également passés avec les revendeurs qui devenaient actionnaires de la compagnie s'ils acceptaient de proposer la voiture à la vente. DeLorean cherche à travers le monde des pays dans lesquels il pourrait être aidé financièrement pour construire ses usines.

Il a ainsi pensé à l'Irlande, mais Des O'Malley, alors ministre de l'industrie et du commerce s'est déclaré contre le soutien de ce projet.

DeLorean allait donc s'établir à Porto Rico lorsque la NIDA (Agence pour le développement de l'Irlande du Nord) lui fait une proposition pour qu'il établisse son usine en Irlande du Nord et puisse ainsi créer des emplois dans cette région qui en avait alors grand besoin. L'usine est donc installée à Dunmurry, dans la banlieue de Belfast, avec plus d'une centaine de millions de dollars de subventions de l'État.

le retse ici : link


La DeLorean DMC-12 est l'unique modèle d'automobile construit par la DeLorean Motor Company.

Ce coupé sportif, construit au début des années 1980, a connu une carrière très éphémère (trois ans).


La DeLorean comme on l'appelle souvent est surtout connue pour son apparition au cinéma dans la trilogie Retour vers le futur où elle a été convertie en machine à voyager dans le temps.

j'ai eu l'immence privilége de conduire cette voiture mythique sur quelques Kilométres.

J'en profite pour remercié encore une fois le propriétaire ,qui est d'une sympathie et d'une patiente exemplaire pour répondre au centaines de questions qui lui sont posés.


MERCI DAVID.


Apigne-Avr-2010--228-.jpg

 


Apigne-Avr-2010--252-.jpg

 

la suite des photos et vidéo bientôt.


 

 

 

 

Apigne-Avr-2010--226-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--265-.jpg

 

  Apigne-Avr-2010--249-.jpg

 

 

Apigné Avr 2010 (240)

 

 

Apigné Avr 2010 (241)

 

 

Apigné Avr 2010 (242)

 

 

Apigné Avr 2010 (244)

 

 

Apigne-Avr-2010--245-.jpg

 

 

  Apigne-Avr-2010--254-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--256-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--257-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--258-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--259-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--260-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--261-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--262-.jpg

 

 

Apigne-Avr-2010--263-.jpg

 

Repost 0

Présentation

  • : Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • : photos de véhicules anciens the old cars
  • Contact