Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 22:06


Fondée en 1959, Marcos n’est à l’origine qu’une petite marque de plus dans un paysage britannique déjà fort encombré de constructeurs artisanaux.
Ce nom provient des patronymes de Jen Marsch (un négociant réputé d’accessoires et pièces automobiles) et de Frank Costin. Frère aîné de Mike Costin, le cofondateur de Cosworth (dont le V8 régnera pendant quinze ans sur la F1), ce dernier est, en outre, un ingénieur très réputé à l’époque.
Aérodynamicien chez Vanwall puis Lotus, Costin qui vient de quitter la firme aéronautique De Havilland, va apporter des idées inédites chez Marcos. Fort d’une grande expérience des avions de combat, il va ainsi produire un châssis monocoque, composé de panneaux de bois. Léger mais très rigide, ce châssis sera non seulement la signature originale des premières Marcos, mais surtout un atout déterminant en compétition.
Costin, qui reprend sa liberté en 1966, est remplacé par Dennis Adams, ingénieur et styliste, futur associé de Marsch.
Sous son impulsion, le coupé GT va se voir doté d'un châssis tubulaire en acier dès l'année suivante. Adams affiche le double objectif de conquérir le marché américain, où les lois sur la sécurité bannissent l'originale coque en bois, et de répondre aux souhaits des clients lourdement pénalisés par les problèmes de réparation en cas de choc. Bénéficiant d'un châssis plus robuste, la GT peut également recevoir des mécaniques plus puissantes, si bien qu'une gamme à moteur 3 litres, plus prestigieuse et mieux présentée, voit le jour dès 1969.
L'exportation de près de 200 exemplaires aux États-Unis donne de nouvelles ambitions à Adams et Marsch. Ils développent alors la Mantis, un coupé 4 places plutôt luxueux et destiné au marché américain.
Malheureusement, les lignes tourmentées de celle-ci ne suscitent guère l'enthousiasme du public. Pour couronner le tout, le gouvernement américain renforce au même moment les mesures de sécurité passive, et la Mantis se voit refuser son homologation.

Contraint à la liquidation financière après avoir fait de lourds investissements en 1971, Marsch va se consacrer pendant dix ans à ses affaires de négoce automobile. Marcos Mantula 1984 En 1981, Marcos renaît de ses cendres en relançant la production du Coupé né en 1968.
 L'année suivante, il lance la Mantula, une version plus moderne du “vieux” Coupé, puis la production des célèbres Mini Marcos. Ce n'est qu'à l'aube des années 1990 que la marque sort un nouveau modèle, la Martina, déclinée en versions spider et coupé. Renouant avec la notoriété grâce à quelques beaux succès dans les championnats GT, Marcos a retrouvé l'équilibre. Destinée aux passionnés ou aux amateurs de mécaniques originales, sa production se poursuit aujourd'hui au rythme d'une dizaine de véhicules par semaine.

Founded in 1959, Marcos is at the root of a small mark more in a landscape already crowded British manufacturers of handicrafts.
This name comes from the surnames of Jen Marsch (a renowned dealer accessories and automotive parts) and Frank Costin. Elder brother of Mike Costin, co-founder of Cosworth (including the V8 reigned for fifteen years on the F1), it is also a renowned engineer at the time. Aerodynamicists at Lotus and Vanwall, Costin just leave the De Havilland aircraft company, will bring new ideas to Marcos.
With extensive experience in combat aircraft, and it will produce a monocoque chassis, composed of wooden panels. Light but very rigid chassis that will not only be the original signature of the first Marcos, but also a key factor in competition.

Costin, who takes his freedom in 1966, was replaced by Dennis Adams, an engineer and designer, associate Marsch future. Under his leadership, the GT coupe will be equipped with a tubular steel chassis the following year.
Adams has the dual aim of conquering the U.S. market, where safety laws ban the original wooden hull, and meet the wishes of customers heavily penalized by the problems of compensation in case of shock. Boasting a more robust chassis, the GT can also receive mechanical more powerful, so a range motor 3 liters, more prestigious and better presented, was born in 1969.
The export of nearly 200 copies in the United States gives new ambitions Adams and Marsch. They then develop the Mantis, a 4-seater coupe rather luxurious for the U.S. market. Unfortunately, of tourmentées lines it does not arouse the enthusiasm of the public.
To cap it all, the U.S. government at the same time reinforces the passive safety measures, and Mantis is denied approval. Forced to the financial settlement after heavy investment in 1971, will devote Marsch for ten years from its automotive business trading. Marcos Mantula 1984 In 1981, Marcos reborn from its ashes in boosting production Coupe born in 1968. The following year, he launched the Mantula, a modern version of the "old" Coupe, then the production of the famous Mini Marcos.

Only the early 1990 that mark out a new model, Martina, available in coupe and spider versions. Reviving with Awareness through some beautiful success in the GT championship, Marcos has found balance. Designed for passionate fans or mechanical original production continues today at a rate of about ten vehicles per week.










                                                                                         coup de pouce : link

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • Nos belles Anciennes ( alaud56 )
  • : photos de véhicules anciens the old cars
  • Contact